Enseigner la durabilité à la maison : six conseils à l’intention des parents

Fév 15, 2023

L’action climatique peut sembler un véritable casse-tête pour certains parents. Il y a déjà la vaisselle à faire, la voiture à réparer, le coût de l’épicerie qui grimpe et, surprise, un coup de fil de la garderie qui vous apprend que votre enfant est encore malade. Vous vous considériez comme écolo, autrefois, mais aujourd’hui, vous êtes tout simplementépuisé. Éternellement. Épuisé. 

Or, il est possible d’élever des enfants tout en encourageant une culture de l’écologisme au sein du foyer. On peut même le faire sans que ce soit difficile. Les enfants observent et écoutent tout ce que nous faisons, et c’est ainsi que nous pouvons les éduquer à la durabilité. 

L’idée vous intrigue? Lisez ces quelques trucs pour conscientiser votre enfant à
l’environnement :
 

1. Intégrez la durabilité aux habitudes quotidiennes à la maison 

Pas besoin de faire tout un plat chaque fois qu’on agit pour le climat. En d’autres mots, quand on intègre l’action climatique à nos vies, dans nos petites habitudes et nos routines, celle-ci s’imprime dans notre subconscient et devient naturelle, au point qu’on n’y pense même plus. Les enfants apprennent par l’exemple, et les petits gestes peuvent avoir une incidence importante sur leur épanouissement. 

Voici quelques moyens simples d’intégrer la durabilité et la sensibilisation à l’environnement dans votre quotidien : 

  • Recycler ou composter à la maison  
  • Éteindre les lumières lorsqu’on n’est pas dans la pièce  
  • Installer un récupérateur d’eau de pluie pour arroser votre jardin  
  • Prendre des sacs réutilisables pour faire les courses  
  • Aménager un jardin dans la cour et l’entretenir avec les enfants 
  • Se rendre régulièrement au marché local en famille et faire participer les jeunes enfants à la préparation des aliments 

Une famille qui jardine

2. Passez du temps ensemble à l’extérieur 

Il y a une certaine forme de jeu qui n’est possible qu’en plein air et qui se fonde sur l’exploration, la curiosité et l’imagination. Les enfants apprennent par le jeu, et en interagissant avec ce que la nature a à offrir, ils peuvent réfléchir de manière créative, concevant souvent leurs propres jeux ou expériences. Le Child Mind Institute affirme que jouer en plein air est un bon moyen d’enseigner le sens des responsabilités, de renforcer la confiance en soi et de susciter l’émerveillement. 

Un père sourit avec son bébé sous la neige

Pourquoi est-ce important? Lorsque les enfants font du plein air, ils activent leurs cinq sens. Ils observent ce qui les entoure, posent des questions et explorent. Entendez-vous les oiseaux? Voyez-vous des insectes? Sentez-vous l’herbe? Lorsque les enfants observent ce qui se passe l’extérieur, ils se mettent à en prendre conscience. Et ça, c’est essentiel à la création d’un lien étroit et respectueux avec la nature. 

Le Child Mind Institute affirme également que les jeux en plein air sont associés à une réduction du stress et de la fatigue chez les enfants. Lorsque les familles passent du temps ensemble à l’extérieur (qu’il s’agisse de randonnées, de patin à glace ou même d’un simple pique-nique dans le parc), les parents incarnent des valeurs importantes sur le temps passé dans la nature. « C’est amusant, il est important de rester actif, nous faisons partie de la nature, il faut respecter et apprécier la nature… » : ces principes, les enfants les intégreront. Les valeurs qu’acquièrent les enfants quand ils jouent en plein air forment la base d’une relation saine avec la nature pour le reste de leur vie

Une jeune fille grimpe dans un arbre

3. Lisez des livres sur l’environnement à vos enfants lorsqu’ils sont jeunes 

C’est un truc facile! La lecture avec les enfants est essentielle au développement du langage et peut nous aider à enseigner les valeurs et les comportements que nous voulons encourager. Il existe des livres sur l’environnement pour tous les âges. Ces livres peuvent aider les enfants à interpréter le monde qui les entoure et inspirent des questions et des discussions importantes. La lecture : un moyen ludique et chaleureux d’initier les jeunes à l’environnement dès la petite enfance! 

Une mère lit l'album Où naitront les hirondeaux? à son enfant

Voici quelques recommandations de livres que les parents peuvent lire à leurs jeunes enfants : 

4. Laissez vos enfants vous influencer 

Il est important de fournir des conseils et une structure à nos enfants afin qu’ils se sentent en sécurité, mais qui a dit que nous devions avoir réponse à tout? La science évolue, et on ne cesse jamais d’apprendre. En apprenant aux enfants que leurs opinions et leurs points de vue sont importants, on les aide à renforcer leur confiance en soi et leur estime. De plus, en montrant à nos enfants qu’il n’y a pas de mal à changer d’avis et qu’il faut même être ouvert aux nouvelles idées, on leur donne une force grâce à laquelle ils deviendront des adultes capables de s’adapter et d’accepter le changement

Les changements climatiques posent de graves dilemmes, et les générations futures devront être novatrices, agiles et axées sur les solutions. Ainsi, en nous montrant ouverts d’esprit, nous apprenons à nos enfants à accueillir les nouvelles idées et à célébrer la diversité des perspectives.   

5. Enseignez l’empathie et la gentillesse 

Nous enseignons tous à nos enfants les comportements extériorisés : ne pas attraper les choses brusquement, jouer chacun son tour, être douxmais pour enseigner la gentillesse et l’empathie, il faut à la fois réfléchir et avoir des conversations profondes, qui peuvent commencer dès la petite enfance. 

Décortiquons un peu cette idée. 

D’abord, être gentil avec les autres. Dans les premières années de la vie, le monde de l’enfant évolue entièrement autour de lui ou d’elle-même. Il faut du temps pour comprendre le concept selon lequel chaque personne a sa propre expérience et ses propres émotions. 

Les animaux domestiques peuvent nous aider à enseigner cette leçon : tout doux avec le chat, dis « allô » au chien, nourrissons le poisson! Prendre soin d’un animal de compagnie (ou même d’une plante) peut aider les enfants à se forger un sens des responsabilités et de l’empathie envers les autres êtres vivants. Un lien étroit avec un animal domestique sensibilise l’enfant à la réalité des créatures non humaines. Cette leçon paraît toute simple, mais elle peut aider à comprendre la notion d’un monde beaucoup plus vaste, qui existe au-delà de nous.

Ensuite, être gentil avec soi-même. Cette leçon-là est plus difficile à retenir, et certains adultes (sans doute la plupart) feraient bien de s’en souvenir. L’action climatique est ancrée dans le désir et la conviction que nos actions peuvent avoir des répercussions positives. La vérité, c’est que personne n’est parfait, et c’est tant mieux. Ce qui est important, c’est de faire ce qu’on peut, quand on peut et de la façon qu’on peut. 

Les changements climatiques sont un problème mondial, et il peut être facile de se sentir découragé par nos lacunes ou de se dire qu’il est impossible d’en faire assez. Or, en nous fixant des attentes aussi strictes et irréalistes, nous risquons surtout de nous sentir inadéquats ou découragés. Pour bien des gens, notamment les jeunes, cela peut provoquer beaucoup d’anxiété et complètement nous démotiver.

Ce qu’il faut retenir, c’est l’importance de réfléchir à ce qu’on peut faire pour intégrer la durabilité à notre mode de vie, d’être gentil envers soi-même et de faire de petits gestes, car ils en valent souvent la peine. 

Enfin, être gentil avec la nature. Pour enseigner aux enfants à respecter la nature, quoi de mieux que de sortir en profiter? Lorsque vous passez du temps à l’extérieur avec votre famille, il peut être utile d’établir quelques règles de base : laisser les lieux comme vous les avez trouvés, ne ramasser que ce qui est tombé de l’arbre et observer les animaux sauvages sans les toucher. Ces règles sont une belle occasion d’expliquer que les plantes et les animaux ressentent aussi des choses et que tout le monde a le droit de profiter de la nature (y compris les animaux sauvages). 

Un jeune garçon joue dans une flaque d’eau


6.
Demandez à l’enseignant ou à l’enseignante de votre enfant d’inviter le Projet Gaia dans sa classe
 

Avez-vous un enfant de la maternelle à la 12e année qui fréquente une école du Nouveau-Brunswick? Vous n’avez pas à enseigner la durabilité tout seul ou toute seule! Le Projet Gaia propose des ressources téléchargeables et des programmes d’action climatique en classe gratuits. Nos programmes sont pratiques et axés sur les travaux, et font le pont avec le curriculum. Il n’a donc jamais été aussi facile d’enseigner l’action climatique en classe. Si vous souhaitez voir le Projet Gaia dans l’école de votre enfant, nous vous encourageons à parler de nous au personnel enseignant et à leur demander de s’inscrire! 

Une membre de l’équipe Gaia en compagnie d’une enseignant dans une classe

Les enfants apprennent tellement de choses rien qu’en suivant l’exemple des adultes. Par conséquent, ce que j’espère que vous retiendrez, c’est que même les petits comportements qui semblent sans conséquence peuvent avoir une grande incidence à long terme. Il faut plus qu’une journée pour conscientiser un enfant à l’environnement. C’est un processus qui se déroule au fil de toutes les petites choses que vous faites et dites, par la façon dont vous vous comportez avec la nature, la nourriture, l’énergie et les déchets, par les histoires que vous racontez et par l’enseignement d’une certaine sensibilité à l’égard des sentiments et des expériences des autres. Élever la prochaine génération de leaders climatiques, ce peut sembler ambitieux. Or, c’est non seulement simple, mais il est possible (et important) d’en faire un processus amusant! 

Références :

  1. Tracie. “The Importance of Environmental Education.” Active Family Magazine, The Growing Room, 1 June 2016, https://www.activefamilymag.com/the-importance-of-environmental-education/.
  2. Cohen, Danielle. “Why Kids Need to Spend Time in Nature.” Child Mind Institute, 21 Sept. 2021, https://childmind.org/article/why-kids-need-to-spend-time-in-nature/.
  3. “Natural Environments.” Department of Education, Victoria State Government, 16 June 2021, https://www.education.vic.gov.au/childhood/providers/regulation/Pages/naturalenvironments.aspx.

Autrice : Katelyn Plant, Gestionnaire des communications et du marketing, Projet Gaia


Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour plus d’histoires, de nouvelles et de mises à jour :

Facebook: www.facebook.com/gaiaproject
Instagram: @thegaiaproject_
Twitter: @gaiaproject
LinkedIn: @thegaiaproject-projetgaia
TikTok: @thegaiaproject_

  • Les jeunes d’aujourd’hui sont les dirigeants, les innovateurs, les scientifiques, les entrepreneurs et les décideurs de demain. Le Projet Gaia est un organisme unique qui aide les élèves à comprendre cette menace existentielle et à y réagir, aujourd’hui comme à l’avenir.

    John Reid

    bénévole

  • Les jeunes ont un rôle à jouer dans la protection de notre climat, aujourd’hui et demain, et c’est pourquoi nous sommes heureux d'appuyer le Projet Gaia dans sa mission d'outiller les jeunes.

    Krista Han

    associée directrice - Grant Thornton LLP Nouveau-Brunswick

  • Les programmes du Projet Gaia ont permis d'apporter de réels impacts, non seulement dans la compréhension et la vision qu’ont les élèves du monde qui les entoure et dans leur capacité à aider, mais aussi dans la manière dont l’école est gérée, car nous avons apporté des changements concrets à certaines de nos stratégies et pratiques de consommation d’électricité.

    Brent Rowney

    enseignant à l’école Oromocto High School

  • Merci, j’ai raconté à mes parents ce que nous avons fait en classe et maintenant ils ont envie de faire du recyclage à la maison.

    Olivia

    élève de l’école Parkwood Heights Elementary