L’action durable se présente sous différentes formes

Sep 27, 2021

Vos élèves sont-ils prêts à vivre avec les changements climatiques?

Bien que plus de 75 % des enseignants pensent qu’il est important de parler des changements climatiques en classe, une étude nationale démontre qu’ils éprouvent des difficultés à les inclure parmi les sujets enseignés en mathématiques, en sciences et en sciences humaines.

Parler des changements climatiques peut aussi susciter des malaises. Des enseignants peuvent s’attendre à montrer à leurs élèves des ours polaires amaigris, des catastrophes naturelles et des glaciers qui fondent, des images qui pourraient les rendre anxieux…

Projet Gaia a pour objectif de vous aider. Bien que l’enseignement des sciences du climat soit un aspect de notre travail, nous allons plus loin. Nous donnons aux élèves les moyens d’agir pour le climat!

Dans le cadre de notre programme pour les jeunes du secondaire, Viabilité en action, nous réalisons avec vos élèves un projet pratique qui aura une incidence positive dans votre collectivité. Nous croyons qu’il est important que les jeunes comprennent comment ils peuvent utiliser leurs compétences pour participer au changement MAINTENANT.

Le programme de Viabilité en action encourage les élèves à se poser des questions sur le développement durable dans leur environnement scolaire ou leur collectivité. Par la suite, ils recueillent et analysent des données et tirent des conclusions afin de mettre en place un plan d’action. Nous fournissons des conseils, du matériel et, si possible, des subventions pour aider les élèves à concrétiser leurs idées. Ce programme offre non seulement une occasion unique aux élèves de mieux comprendre comment agir pour le climat, mais aussi la façon dont ils peuvent utiliser leurs compétences uniques et leur passion pour engendrer des changements dans la carrière qu’ils choisiront. Le Projet Gaia est là pour vous aider à faire des découvertes du début à la fin!

Plus de 21 écoles du Nouveau-Brunswick agissent déjà pour le climat avec leurs élèves dans le cadre du programme Viabilité en action.

ÉTUDE DE CAS : SAINT STEPHEN HIGH SCHOOL​ 
Commençons à Deer Island, l’une des îles de la baie de Fundy.
Comment quelques élèves du secondaire peuvent-ils améliorer la conservation de l’eau dans leur école? Après avoir élaboré une méthode de recherche, les élèves de Deer Island ont recueilli des données en observant les lavabos installés dans les toilettes de l’école. Ils ont analysé les données et identifié les robinets qui gaspillaient le plus d’eau et ils ont proposé de les remplacer par certains types de robinets qui aideraient à réduire les pertes. Après une présentation au comité de l’école, quelques robinets ont été achetés et installés, et un plan a été élaboré afin que tous les robinets soient peu à peu remplacés.
ÉTUDE DE CAS : OROMOCTO HIGH SCHOOL
Déplaçons-nous maintenant vers l’intérieur de la province, là où les élèves d’une classe de compétences essentielles ont relevé le défi de concevoir et d’aménager une forêt de plantes vivaces sur leur campus. Les élèves ont acquis de nombreuses compétences importantes et c’est avec fierté qu’ils ont réalisé ce projet, car ils savaient que les fruits seraient récoltés par de nombreuses futures générations d’élèves de l’Oromocto High School.
Maintenant que la première partie de ce projet est terminée, le Projet Gaia espère poursuivre sa collaboration avec l’Oromocto High School afin d’ajouter d’autres éléments et volets à l’espace selon les besoins, tout en intégrant une compréhension plus large de la façon dont la plantation d’arbres et l’augmentation de la biodiversité jouent un rôle dans les actions pour le climat. Ce projet a inspiré d’autres actions de la part des élèves et des enseignants de cette école. La deuxième étape comprendra la mise en place d’un système de compostage et d’une aire de repos qui pourrait servir de salle de classe en plein air.
ÉTUDE DE CAS : BATHURST HIGH SCHOOL
Inspirer un enfant peut changer le fonctionnement de toute une communauté. Il suffit qu’une personne observe une situation et se demande « comment pouvons-nous changer les choses? ». C’est ce qui s’est produit à la Bathurst High School, où un élève nommé Kevin a mené un projet qui s’est traduit par la création de la Journée trajet en vélo vers l’école.
L’élève a fait des recherches sur le transport actif, en examinant particulièrement pourquoi les élèves ne se déplaçaient pas en vélo. Son enquête lui a permis de trouver des réponses intéressantes concernant les installations de verrouillage des vélos et la distance. Les résultats : des prix offerts par Canards Illimités et ASD-N afin d’encourager les élèves à utiliser leur vélo pour se rendre à l’école et un nouveau support à vélo mural! Un élève qui ne possédait pas de vélo en a gagné un, ce qui lui permettra de participer à l’événement l’année prochaine. Pendant cet événement, 42 élèves et 8 enseignants se sont déplacés à vélo.
ÉTUDE DE CAS : HAMPTON HIGH SCHOOL
Les répercussions environnementales de nos actions ont un énorme effet d’entraînement. Les élèves nous ont montré qu’ils disposaient des outils nécessaires pour prendre des décisions de manière efficace, et certains projets n’ont pas porté sur des choses que nous faisons, mais sur celles que nous cessons de faire.
À la Hampton High School, une discussion sur les incidences de la COVID-19 et de la pandémie a mené à un examen des déchets, et plus particulièrement des serviettes en papier souillées, dans cinq salles de classe. Les plans opérationnels exigeaient que les élèves désinfectent leurs bureaux tous les jours avant les cours, mais les serviettes en papier ne pouvaient aller au compostage en raison du désinfectant utilisé.
En se fondant sur le nombre total de classes de l’école, ils ont estimé que l’école jetait 12 625 lb de serviettes en papier par jour, ce qui représentait 2 380 livres par an! Les élèves ont ensuite calculé le nombre d’arbres nécessaires pour les produire en plus d’autres coûts financiers. La classe a pu examiner la durabilité, modifier ses actions en optant pour des chiffons réutilisables et lavables, et encourager les autres à faire la même chose.

Grâce à Viabilité en action, les élèves apprennent que de petits gestes peuvent avoir des effets durables. Quelque chose d’aussi simple que d’installer un capteur optique pour allumer et éteindre les lumières ou d’utiliser des ampoules plus efficaces et plus économiques peut faire la différence!

Ne manquez pas de collaborer avec le Projet Gaia chaque année! Vous n’avez qu’à lire quelques-uns des commentaires que nous avons reçus au sujet du programme Viabilité en action de l’année dernière :

 Notre participation au programme Viabilité en action du Projet Gaia a vraiment été l’expérience d’enseignement la plus enrichissante de mon année jusqu’à présent. Mes élèves ont eu non seulement l’occasion d’en apprendre davantage sur le plus grand problème environnemental actuel, soit les changements climatiques, mais ils ont également pu acquérir des aptitudes et des compétences qu’ils conserveront et utiliseront tout le long de leur parcours scolaire et dans l’atteinte de leurs futurs objectifs professionnels. Le programme Viabilité en action couvre tous les aspects. Je recommande vivement d’y participer pour aborder l’éducation sur le climat en classe et accroître la participation des élèves.  

Commentaires d’un enseignant de la Fundy Middle/High School.-

 Inscrivez-vous dès aujourd’hui ici.

  • J'ai travaillé pendant plus de 35 ans sur la thématique des changements climatiques. Je crois que le Projet Gaia a une pièce du casse-tête qui nous aidera à résoudre ce problème!

    George Dashner

    Ancien président du conseil d'administration

  • L'éducation est une composante clé de nos priorités en matière de commandite et ce programme (Sur la trace des ordures) était un jumelage parfait.

    Kate Shannon

    Communications et relations communautaires chez Canaport LNG

  • Je suis très honorée d'être membre du conseil d'administration de Gaia. C'est une occasion pour moi de redonner à une organisation qui nous a donné tant de belles expériences à moi et mes élèves. Ils ont réellement eu une influence marquée sur moi en tant qu'éducatrice.

    Carolyn Barnhart

    Chef du département de sciences à l'école Fredericton High School et membre du conseil d'administration du Projet Gaia

  • Les changements climatiques constituent un sujet très complexe pour la plupart d'entre-nous, mais le Projet Gaia sait rendre la thématique aux élèves de façon efficace. Lorsque les élèves se sentent outillés pour agir contre le phénomène, des progrès incroyables peuvent voir le jour!

    Tanya Legacy

    Enseignante à l'école Moncton High School