C’est le temps des vacances… écolo!

Juin 4, 2021

À tous les enseignants(es) et membres du personnel scolaire, je sais que vous avez vécu une année mouvementée et que la fin d’année scolaire vous apportera un repos qui est bien mérité! Avec les vacances estivales qui arrivent à grands pas, j’ai pensé qu’il serait pertinent d’aborder le sujet du tourisme écologique.

Qu’est-ce que l’écotourisme ?

L’écotourisme est une pratique touristique qui vise à protéger les milieux naturels tout en éduquant les touristes sur l’importance de ces zones. De plus, il s’agit de planifier ses vacances le plus écologiquement possible en repensant les aspects suivants : le transport, l’hébergement et les activités.

Transport

Lors du transport, il y a deux facteurs importants sur lesquels se pencher : la distance et le moyen de transport. En ce qui attrait à la distance, bien évidemment, le plus près de chez-vous que se trouve votre destination, le moins de pollution liée au transport qu’il y aura.

Il ne sera pas toujours possible d’éviter certains moyens de transport. Avec des enfants en bas âge, ce ne sont pas toutes les familles qui sont prêtes à faire une randonnée pédestre de quelques jours afin d’explorer les sentiers de la province. Dans les cas où prendre une voiture ou même l’avion est inévitable, il existe des initiatives comme Planetair.ca où il vous est possible d’acheter vos émissions de carbone grâce à leur calculateur. Il va de soi que le carbone que nous n’émettons pas demeure la meilleure option.

Si vous appréciez prendre votre temps et que vous êtes un amoureux des beaux paysages, le vélo tourisme est une bonne option pour vous. Grâce aux véloroutes telles que celles de la Péninsule acadienne et le Sentier de la Confédération à l’Île-du-Prince-Édouard, il est possible de visiter des régions près de chez nous tout en évitant de produire plus d’émissions de carbone. Si vous n’êtes pas prêt à voyager à vélo pour quelques jours, pourquoi ne pas faire des escapades d’une journée de temps pendant vos vacances pour découvrir sa région!

Hébergement

L’industrie hôtelière est reconnue comme étant un secteur d’activité qui n’est pas très vert. Les besoins en énergie et en eau de ces établissements sont très élevés, sans compter les produits nettoyants utilisés pour l’entretien des lieux. Depuis quelques années, de plus en plus d’hôtels modifient leurs pratiques et leur infrastructure afin d’être plus écoénergétique et de réduire leur consommation d’eau.

Bien que les options néo-brunswickoises d’hébergement écologique ne sont pas très nombreuses, il y a tout de même quelques options possibles, surtout dans les réserves naturelles comme les parcs provinciaux et nationaux. Le camping reste une façon verte de s’héberger lors de vos voyages. Connaissez-vous les yourtes et les abris oTENTiks ? Vous pouvez en louer lors de votre séjour aux parc nationaux Fundy et Kouchibouguac.

Si le camping n’est pas votre tasse de thé, il existe des certifications, comme Clé Verte, pour vous aider à trouver des hébergements qui respectent l’environnement. En visitant leur site web, vous serez en mesure de trouver des hôtels dans la province et ailleurs au monde qui ont obtenu différents niveaux de certification, selon leur engagement environnemental.

Une tente oTENTik au parc national Fundy
Une tente oTENTik au parc national Fundy

Activités

Si vous faites partie de ceux qui n’aiment pas regarder les mouches voler et que vous vous cherchez des activités à faire lors de vos vacances, les options écologiques sont assez nombreuses dans la province. Le tourisme écologique vise à faire découvrir les espaces naturels sans briser l’intégrité des lieux.  Par exemple, la vélo-route dans la Péninsule acadienne est un sentier de 610 km où il est possible de découvrir les merveilles du nord-est sans avoir à utiliser une voiture.

Faison un détour dans la région d’Edmundston. Est-ce que vous avez déjà eu la chance de visiter le Jardin botanique du Nouveau-Brunswick? On y offre des ateliers éducatifs, comme celui sur les plantes médicinales et aromatiques dans le pavillon d’herboristerie! 

Que ce soit faire de la randonnée pédestre, pagayer dans la baie de Fundy, visiter des centres d’interprétation ou autre, vous trouverez une activité à votre goût!

L’un des nombreux jardins thématiques du Jardin botanique du Nouveau-Brunswick

L’un des nombreux jardins thématiques du Jardin botanique du Nouveau-Brunswick

En terminant, avant vos prochaines vacances n’hésitez pas à faire vos recherches afin de trouver les meilleures options environnementales quant au transport, à l’hébergement et aux activités. Il ne faut pas oublier que plus vous êtes près de chez vous, moins il y aura de pollution liée au déplacement. Dans le fond, il faut repenser à ses habitudes de voyage et sortir de sa zone de confort pour être en mesure de pratiquer du tourisme écologique.

Maintenant, si vous êtes comme moi et que vous aimez rapporter un souvenir de vos escapades, allez voir les artisans et les producteurs locaux pour rapporter une œuvre d’art, une confiture ou même un meuble!

Auteur : Catherine Rioux, Agente des programmes éducatifs: Districts scolaires francophones, The Gaia Project

Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour avoir d’autres histoires, nouvelles et mises à jour :

Facebook: www.facebook.com/gaiaproject

Instagram: @thegaiaproject_

Twitter: @gaiaproject

LinkedIn: @TheGaiaProject

  • J'ai travaillé pendant plus de 35 ans sur la thématique des changements climatiques. Je crois que le Projet Gaia a une pièce du casse-tête qui nous aidera à résoudre ce problème!

    George Dashner

    Ancien président du conseil d'administration

  • L'éducation est une composante clé de nos priorités en matière de commandite et ce programme (Sur la trace des ordures) était un jumelage parfait.

    Kate Shannon

    Communications et relations communautaires chez Canaport LNG

  • Je suis très honorée d'être membre du conseil d'administration de Gaia. C'est une occasion pour moi de redonner à une organisation qui nous a donné tant de belles expériences à moi et mes élèves. Ils ont réellement eu une influence marquée sur moi en tant qu'éducatrice.

    Carolyn Barnhart

    Chef du département de sciences à l'école Fredericton High School et membre du conseil d'administration du Projet Gaia

  • Les changements climatiques constituent un sujet très complexe pour la plupart d'entre-nous, mais le Projet Gaia sait rendre la thématique aux élèves de façon efficace. Lorsque les élèves se sentent outillés pour agir contre le phénomène, des progrès incroyables peuvent voir le jour!

    Tanya Legacy

    Enseignante à l'école Moncton High School