Cinq principaux conseils pour soutenir les pollinisateurs locaux dans votre jardin

Avr 26, 2021

Nous savons tous que les gens comptent sur les pollinisateurs pour la production alimentaire, mais à quel point les espèces pollinisatrices sont-elles menacées? Les oiseaux, les chauves-souris, les abeilles, les papillons, les fourmis et les papillons nocturnes ne sont que quelques exemples des pollinisateurs du Nouveau-Brunswick et du Canada. Malheureusement, des problèmes comme la perte d’habitat, les monocultures, l’utilisation de pesticides et les changements climatiques ont entraîné de graves difficultés pour divers types de pollinisateurs. Étant donné qu’environ 75 % des plantes ont besoin de pollinisateurs pour se reproduire, il est essentiel que nous envisagions des moyens d’appuyer les espèces pollinisatrices dans nos collectivités et nos foyers. Si vous prévoyez d’aménager un jardin cette année, lisez nos cinq principaux conseils pour favoriser les pollinisateurs dans votre cour :

1) Plantez une flore diversifiée qui fleurit pendant différentes saisons.

Quand vous plantez diverses plantes fleuries, vous appuyez différents pollinisateurs qui ont souvent des capacités spécialisées sur le plan de la pollinisation. Des fleurs de couleurs et de formes différentes attireront des types particuliers d’insectes et d’animaux. Par ailleurs, les plantes qui fleurissent régulièrement constituent un approvisionnement alimentaire tout au long de l’année. Les fleurs sauvages comme le lupin, l’achillée mille-feuille et les marguerites jouent un rôle particulièrement important dans le soutien des pollinisateurs, tout comme le trèfle, qui est un favori des espèces d’abeilles indigènes.

Un monarque sur un aster

Un papillon monarque se pose sur une fleur d’aster.


3)
Incluez un bain d’oiseaux, une boîte à chauve-souris ou un hôtel pour abeilles.

En plus d’attirer une faune magnifique dans votre cour, les bains d’oiseaux constituent une source d’eau importante pour les espèces d’oiseaux résidents et migrateurs. Mais il est plus difficile d’installer un bain d’oiseaux que de remplir un plateau d’eau. Les meilleurs bains d’oiseaux n’ont pas plus de 5 cm (2 po) de profondeur, sont situés à l’ombre, près d’un feuillage ou d’une couverture végétale, et ne comportent pas d’algues. Pour maximiser l’efficacité de votre bain d’oiseaux, assurez-vous qu’il constitue un endroit frais, propre et rapide offrant un accès facile et sécuritaire.

Les boîtes à chauves-souris peuvent également aider à soutenir les pollinisateurs locaux. Elles constituent des endroits confortables et des sites de nidification pour les chauves-souris, qui ont connu une perte de grandes étendues d’habitat. Ne vous inquiétez pas, les chauves-souris du Nouveau-Brunswick ne s’intéressent pas aux humains et sont généralement inoffensives (bien qu’il ne soit pas recommandé de les manipuler). En plus d’être des pollinisateurs clés, les chauves-souris sont des agents de lutte antiparasitaire extrêmement efficaces, car elles mangent les moustiques, les mouches, les coléoptères et d’autres parasites de la forêt. L’installation d’une boîte à chauves-souris dans votre cour est un excellent moyen d’éloigner les ravageurs de votre cour et figure parmi les mesures qui appuient l’environnement.

L’installation d’un hôtel pour abeilles est une autre excellente action écologique dans la cour. De quoi s’agit-il et pourquoi voudrions-nous encourager les abeilles à nicher dans notre cour? Deux questions pertinentes!

Les abeilles sont végétariennes et ne s’intéressent généralement pas à vous ou à votre pique-nique dans la cour. Il ne faut donc pas avoir peur de ces minuscules pollinisateurs – ce sont en fait les guêpes qui leur donnent une mauvaise réputation! L’installation d’un hôtel pour abeilles dans votre cour est un très bon moyen d’accueillir les abeilles nidifiantes, mais vous devez tenir compte de quelques stratégies importantes qui vous aideront à attirer le bon type de voisins.

  • La plupart des variétés d’abeilles indigènes nichent en fait dans le sol, alors n’installez pas votre hôtel pour abeilles trop haut. Il faut beaucoup de travail pour qu’une abeille vole vers des endroits plus élevés, donc le fait de placer votre hôtel à une très grande hauteur peut dissuader les abeilles de s’y installer.
  • Placez votre hôtel pour abeilles au soleil du sud-ouest, car ces insectes aiment se réchauffer avant d’aller récolter du pollen tôt le matin.
  • Ayez l’œil sur votre hôtel pour abeilles tout au long du printemps et de l’été, et nettoyez vos tubes à abeilles chaque hiver. En plaçant votre hôtel pour abeilles dans une boîte d’émergence à la fin de l’hiver ou au début du printemps, vous vous assurez qu’après la naissance des nouvelles abeilles, elles sortiront de l’hôtel pour abeilles et ne pourront pas y retourner. Placez un deuxième hôtel à abeilles à proximité pour encourager vos abeilles à nicher dans un nouvel espace, ce qui vous permettra de bien nettoyer votre hôtel pour abeilles précédent. Vous pourrez ainsi empêcher les agents pathogènes et les intrus d’envahir la ruche.
  • Soyez inclusif! Les abeilles ne sont pas toutes de la même taille, alors assurez-vous que vos tunnels ont différents diamètres. La diversité est essentielle!
Un hôtel pour abeilles

Les hôtels pour abeilles prennent toutes sortes de formes et de tailles. Vous pouvez vous servir de matériaux simples qui se trouvent à la maison pour en construire un ou vous pouvez acheter un hôtel si vous souhaitez quelque chose de plus élégant.

4) N’oubliez pas qu’un jardin propre et bien ordonné n’est pas nécessairement un jardin sain.

Laissez les débris végétaux se décomposer dans votre jardin pendant l’hiver pour redonner au sol de riches éléments nutritifs. Vous pourrez ainsi créer un habitat important pour les insectes, lequel peut servir de site de nidification au printemps. Les troncs d’arbres tombés, les bouts de terre et les arbres morts sont tous des endroits qui assurent la survie d’insectes comme les abeilles pendant toute l’année. Si vous n’êtes pas prêt à sacrifier un jardin pittoresque, envisagez de laisser une partie de votre jardin à la nature.

5) Évitez d’utiliser des pesticides ou herbicides, même s’ils sont naturels!

Les pesticides et les herbicides tuent sans discernement, même les produits qui sont censés être composés d’ingrédients naturels. Ils nuisent non seulement à la flore et à la faune indésirables, mais aussi aux insectes et pollinisateurs bénéfiques. Cherchez plutôt des moyens préventifs d’empêcher les ravageurs et les mauvaises herbes d’envahir votre jardin. Envisagez d’intégrer des plantes indigènes qui repoussent naturellement les ravageurs, comme la menthe ou la mélisse. Vous pouvez toujours incorporer des plantes comme l’achillée mille-feuille ou la rudbeckie hérissée, qui attirent les contrôleurs naturels de ravageurs (comme les coccinelles). En plantant un assortiment varié de fleurs et de plantes, vous empêcherez également les ravageurs de prendre le dessus, car ils ont tendance à se développer dans les monocultures. Et si vous constatez que les mauvaises herbes envahissent votre jardin, n’ayez pas peur de retrousser vos manches et de vous attaquer au problème à l’ancienne!

6) Plantez des herbes dans des pots et laissez-les fleurir.

Le fait de planter des herbes aromatiques peut être bénéfique à la fois pour les pollinisateurs locaux et pour votre cuisine! Quand on les laisse fleurir, les herbes fraîches comme le thym, le romarin, le basilic et la sauge peuvent constituer un buffet de nourriture et de nutriments pour les pollinisateurs indigènes. En utilisant des pots pour planter des herbes, vous éviterez que ces dernières envahissent votre jardin et ferez en sorte qu’elles soient accessibles aux insectes utiles.

Herbes dans des pots

Les herbes peuvent être cultivées facilement dans des pots dans la cour ou sur un rebord de fenêtre pendant les mois d’été.

Que vous disposiez d’une grande cour ou d’un simple porche, il existe de nombreuses façons de soutenir les pollinisateurs locaux tout au long de l’année. Nous dépendons des pollinisateurs pour notre sécurité alimentaire et, compte tenu des nombreuses menaces qui pèsent sur eux, les pollinisateurs ont besoin de toute l’aide possible. Alors, quand vous planifierez votre jardin cette année, tenez compte des pollinisateurs et souvenez-vous que même une petite action peut avoir un effet énorme.

Référence:

1. “Pollinator Gardens.” City of Guelph, City of Guelph, 17 Mar. 2020, guelph.ca/living/house-and-home/lawn-and-garden/sample-garden-designs/creating-a-pollinator-garden/.

2. “Pollinator Garden Project.” Pollinator Garden Project – Fundy National Park, Government of Canada, Parks Canada Agency, 24 Apr. 2020, www.pc.gc.ca/en/pn-np/nb/fundy/nature/conservation/pollinisateur-pollinator.

3. Hempstead, Andrew. Atlantic Canada’s Wildflowers and Other Plants . https://www.moon.com/travel/outdoors/atlantic-canadas-wildflowers-plants/

4. “20 Simple Gardening Tips To Help Bees.” BuzzAboutBees.net, www.buzzaboutbees.net/Simple-Gardening-Tips-To-Help-Bees.html.

5. “Pollinators Are Important!” Let’s Talk Science, 9 June 2020, letstalkscience.ca/educational-resources/stem-in-context/pollinators-are-important.

6. Chung, Emily. “Climate Change Is Killing off Bumblebees: Study .” CBCnews, CBC/Radio Canada, 6 Feb. 2020, www.cbc.ca/news/technology/climate-change-is-killing-off-bumblebees-study-1.3145014#:~:text=810-,Bumblebees%20can’t%20move%20north%20to%20cope%20with
%20warmer%20temperatures,Europe%20from%201901%20to%202010.

7. “Spring Is in the Air! Help Mom Plant a Pollinator Garden This Mother’s Day.” Conservation Council of New Brunswick, www.conservationcouncil.ca/spring-is-in-the-air-help-mom-plant-a-pollinator-garden-this-mothers-day/#:~:text=There%20are%20eight%20major%20groups,of%20year%20they%20bloom%2C%20etc.

8. “The Benefits of Bird Baths: The Home & Garden Center.” The Home & Garden Center | Where Ideas Blossom, thgc.net/the-benefits-of-bird-baths/.

9. Hutchins, Aaron. “Are Bee Hotels the Answer to Saving a Species?” Macleans.ca, 25 May 2015, www.macleans.ca/society/science/are-bee-hotels-the-answer-in-saving-a-species/#:~:text=%E2%80%9CNative%20wasps%20were%20significantly%20more
,relative%20abundance%20year%20over%20year.%E2%80%9D
.

10. “Natural Garden Pest Control.” Eartheasy Guides & Articles, learn.eartheasy.com/guides/natural-garden-pest-control/.


Auteure :
 Katelyn Plant, Gestionnaire des communications, Le Projet Gaia

Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour plus d’histoires, de nouvelles et de mises à jour :

Facebook: www.facebook.com/gaiaproject

Instagram: @thegaiaproject_

Twitter: @gaiaproject

LinkedIn: @TheGaiaProject