La solution à la pollution plastique

Juil 5, 2021

Au Canada, les déchets plastiques sont un problème environnemental de taille. Selon Environmental Defense Canada, nous en produisons 3,3 millions de tonnes par année. Moins de 11 % de ces déchets sont bien recyclés. Le reste finit dans les sites d’enfouissement ou pire : près de 29 000 tonnes finissent par s’infiltrer dans nos milieux écologiques et dans notre eau, ce qui fait des Canadiens une des populations de la planète qui contribuent le plus à la pollution plastique par habitant. L’équipe du Projet Gaia a donc décidé de relever le défi de #JuilletSansPlastique afin de moins consommer de plastique, mais aussi pour apprendre à s’en débarrasser correctement. Voici donc la liste de nos cinq meilleurs conseils de vie sans plastique, dressée juste pour vous!

1) Investissez dans des produits réutilisables! Il n’y a pas de meilleur conseil pour quelqu’un qui cherche à adopter un mode de vie zéro déchet. Les sacs de collations et de congélation réutilisables vous font économiser de l’argent à long terme et sont moins néfastes pour l’environnement, car ils sont généralement faits de silicone de qualité alimentaire sans plastique. Vous pouvez aussi vous servir de film alimentaire en cire d’abeille au lieu de pellicule cellulosique transparente, et de contenants en verre pour ranger vos restants et vos lunchs (autre avantage : puisque le verre est transparent, vous pourrez voir ce qui se trouve dans le contenant et ainsi minimiser le gaspillage alimentaire!). Les sacs à provisions et les sacs pour fruits et légumes en tissu vous permettront d’éviter d’accumuler des quantités de sacs de plastique à la maison. En plus, on peut y mettre plus de produits.

D’autres produits de consommation courante sont maintenant vendus en format réutilisable : des pailles en métal, des cure-oreilles, des cure-dents et même des produits d’hygiène personnelle comme des coupes menstruelles, des serviettes hygiéniques en tissu et autres articles de toilette. Dans beaucoup de villes, on trouve maintenant des commerces qui permettent aux clients d’apporter leurs propres contenants pour acheter du détergent à lessive, du savon, du shampoing, du revitalisant, des produits nettoyants et autres en vrac.

2) Optez pour les substituts au plastique! Il se crée aujourd’hui plus de solutions écologiques que jamais auparavant. On n’a qu’à songer à la brosse à dents en bambou, au porte-soie dentaire en fécule de maïs, aux produits à emballage biodégradable et aux shampoings, revitalisants et savons en barre sans emballage. Il existe aussi une foule d’options pour remplacer les produits chimiques à la maison, par exemple les pastilles et les feuilles de détergent à lessive, les plumeaux lavables et les essuie-tout en bambou. Pour tout produit en plastique, il existe souvent une version en chanvre ou en bambou.

3) Dites NON aux nouveaux produits! Les jouets et la mode à consommer ont entraîné un déferlement incessant de joujoux et de vêtements dans nos vies. Malheureusement, ceux-ci sont bourrés de matières plastiques. Refusez les jouets offerts avec les repas pour enfants et évitez d’acheter des articles neufs en magasin. Les magasins d’occasion et les marchés en ligne regorgent de produits en parfait état qui ont été achetés neufs et jamais utilisés. Pour ce qui est des vêtements, le polyester, le nylon, l’acrylique et les autres types de fibre synthétique — toutes des formes de plastique — comptent maintenant pour près de 60 % des matériaux de confection utilisés dans le monde. Chaque fois que vous lavez un vêtement composé de telles matières, des microplastiques se libèrent et finissent dans les réseaux hydrographiques locaux. Sans compter la quantité de déchets que produisent les tendances qui se succèdent d’un mois à l’autre… Quand vous achetez des jouets, des vêtements (surtout ceux pour enfants) et d’autres produits d’occasion, vous les sauvez du site d’enfouissement et vos poches n’en sont que plus garnies. La transition vers des tissus plus durables en est une que vous ne regretterez jamais.

4) Souvenez-vous des trois R. Si on vous les répète depuis toujours, c’est qu’ils fonctionnent! Réduire, réutiliser, recycler. Réduisez les achats de matières plastiques et d’articles emballés dans du plastique et parlez aux restaurateurs locaux de leurs emballages. Réutilisez autant que possible, et donnez-vous comme objectif d’acheter des produits dans des bocaux de verre pouvant servir à d’autres fins ou trouvez des utilisations inédites pour certains objets (vous pouvez planter vos semences dans de petits pots de yogourt vides, ou alors découper ces derniers et vous en servir comme étiquettes pour reconnaître vos plantes!). Et, bien sûr, recyclez!

Trop d’ordures sont mal triées et finissent dans les sites d’enfouissement alors qu’elles auraient pu être recyclées, décomposées et transformées en de nouveaux objets. Si vous voulez apporter des changements positifs, prenez votre temps pour faire le tri et vous assurer que les produits recyclables se retrouvent dans le bon bac.

5) Mangez des repas de source plus durable! Dites adieu à la restauration rapide et bonjour à votre cuisine ou à un restaurant du coin (préférablement un établissement local), où vous pourrez déguster de savoureux repas préparés avec soin. Un bon conseil : évitez de demander un sac pour les restes, et apportez plutôt votre propre contenant. En général, les restaurants ne voient aucun inconvénient à ce que les clients apportent des contenants de la maison pour transporter leurs restants. Cela leur permet de garder leurs emballages et de réduire leur consommation de produits à usage unique. De plus, bon nombre d’entreprises du secteur des services alimentaires prennent très au sérieux les efforts pour éliminer les plastiques à usage unique, investissant dans l’achat de contenants biodégradables et d’ustensiles écologiques. Il faut appuyer ces entreprises! Votre pouvoir d’achat, en tant que consommateur, influence la façon dont les entreprises sont exploitées, alors soutenez celles qui font des efforts.

Surtout, sachez que votre contribution personnelle est très importante à la quête pour une solution à la pollution plastique. En fin de compte, chaque fois que vous prenez une décision en vous souciant de l’environnement, vous agissez contre les changements climatiques. Votre contribution vous semble peut-être parfois minime, mais chaque choix que vous faites pour réduire votre production de déchets représente une occasion de créer un meilleur avenir pour nous tous et pour les générations qui hériteront un jour de la Terre.

Pour connaître plus de faits sur la consommation de plastique au Canada, visionnez la vidéo d’Environmental Defense Canada ci-dessous (en anglais) : https://www.youtube.com/watch?v=h3fcfHgYuZg

Auteure : Ashley Anthony, Gestionnaire des communications, Le Projet Gaia

Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour plus d’histoires, de nouvelles et de mises à jour :

Facebook: www.facebook.com/gaiaproject

Instagram: @thegaiaproject_

Twitter: @gaiaproject

LinkedIn: @TheGaiaProject