Où les contenants de lait aboutissent-ils?

Mar 1, 2021

Le recyclage n’est pas aussi simple qu’il devrait l’être. Ici, au Nouveau-Brunswick, nous avons 12 commissions distinctes de gestion des déchets solides. Bon nombre d’entre elles utilisent différentes méthodes de tri et de collecte des déchets que nous jetons. La situation devient vraiment plus délicate quand on essaie de transmettre un message éducatif uniforme dans les écoles de la province. Il y a toujours un objet de curiosité dans les écoles que nous visitons : les contenants de lait.

 

Découverte d’un problème

En 2019, j’ai travaillé pour le Projet Gaia à titre de directeur de l’éducation, et l’une de mes responsabilités consistait à fournir un apprentissage professionnel aux enseignantes et enseignants. Ces séances d’apprentissage professionnel étaient toujours différentes selon les défis, les besoins et les atouts de chaque communauté scolaire. À l’automne de cette année-là, une enseignante de l’école élémentaire Florenceville Elementary School (FES) m’a contacté pour aider ses élèves à effectuer une vérification des déchets

Élèves du programme Sur la trace des ordures

Élèves de la Florenceville Elementary School participant au programme Sur la trace des déchets

L’équipe du Projet Gaia travaillait avec la FES depuis près de dix ans, réalisant des vérifications de déchets, et fournissant des renseignements sur l’énergie et de nombreux autres programmes environnementaux (l’école continue l’utiliser le titre « Club Gaia » pour désigner son équipe de jeunes écologistes). J’étais très enthousiaste à l’idée d’effectuer ma première visite à l’école et je voulais voir comment je pouvais aider une enseignante inspirante nommée Teena Bishop.

Je me suis assis avec Teena pour parler des besoins de ses élèves et répondre à ses questions sur les déchets. Elle m’a fait part de ses observations sur les croûtes de pizza et les cœurs de pomme dans les ordures ménagères, même si l’école disposait déjà d’un système de compostage efficace. Mais Teena était surtout préoccupée par le placard de rangement rempli de contenants de lait. Dans sa région, les contenants de lait ne peuvent pas être recyclés et les écoles ont tendance à en produire BEAUCOUP.

 

Réflexion sur ma responsabilité d’appuyer Teena

Cet après-midi-là, alors que j’étais en voiture et que je revenais chez moi à Fredericton, j’ai réfléchi à ce que Gaia pourrait faire pour aider Teena. J’imaginais notre personnel conduisant un camion à Florenceville chaque mois pour ramasser des sacs et des cartons, ce qui ne semblait pas être une bonne option. Pourrait-on encourager les élèves à écrire des lettres aux décideurs? Ils seraient au moins sensibilisés au processus de changement, même si rien ne se passe… mais si quelque chose se produisait, ce serait toute une expérience pour eux!

Le mois suivant, je suis retourné à la FES et j’ai travaillé avec Teena et quelques autres enseignants intéressés. Je leur ai montré comment réaliser une simple vérification des déchets avec leurs élèves, et leur ai laissé du matériel nécessaire à la réalisation de cette activité. En rentrant chez moi, j’ai réfléchi à mes réunions, et j’ai commencé à attendre avec impatience de connaître les expériences, l’apprentissage et les conclusions des personnes que j’avais rencontrées. 

 

Un nouveau bailleur de fonds pour les vérifications des déchets

L’équipe du Projet Gaia réalise des vérifications des déchets scolaires depuis plus de cinq ans, et a même fait l’objet d’une couverture médiatique nationale à la CBC en 2018 pour ses programmes pratiques, mais salissants! Nous avons eu la chance de travailler avec des partisans indéfectibles, notamment la McCain Foundation et le Fonds en fiducie pour l’environnement. Ces bailleurs de fonds ont eu d’immenses répercussions sur notre organisation.

En 2020, nous avons pris contact avec un nouveau bailleur de fonds potentiel, le Conseil canadien des manufacturiers de contenants multicouches (CCMCM). Après avoir soumis une proposition visant à réaliser six vérifications supplémentaires des déchets, nous sommes parvenus à un accord. Nous avons eu la chance que notre nouveau partenaire soit ouvert à notre programme révisé de vérification des déchets en ligne, qui a été adapté en réponse aux restrictions de la COVID-19. Pendant tout un été, on s’est affairé au tournage de vidéos « pratico-pratiques », ainsi qu’à la création de nouvelles trousses et de nouveaux guides pour les enseignants. Tous ces efforts ont donné lieu au meilleur programme que nous n’avions jamais proposé, Sur la trace des ordures.

Le CCMCM a été extrêmement utile dans la révision des ressources et avait un réel enjeu dans l’investissement éducatif. L’organisation voulait voir la collecte de données par les élèves dans le monde réel. Combien de contenants de lait les écoles produisaient-elles comme déchets? Combien d’entre eux se retrouvaient dans les bacs de recyclage et combien ne s’y retrouvaient pas?

 

Parfois, un appel téléphonique suffit

Pendant l’été 2020, j’ai discuté avec la directrice générale du CCMCM, Isabelle Faucher. Nous parlions du recyclage de contenants quand, tout à coup, ma conversation avec Teena Bishop m’est revenue à l’esprit. J’ai décrit l’histoire de Teena et Isabelle s’est beaucoup intéressée au défi local du recyclage des contenants de lait. Notre discussion a suscité un certain nombre de questions de la part d’Isabelle, qui a promis de s’attaquer au problème.

J’ai ensuite mis Isabelle en contact avec Barb Sharp, la responsable du réacheminement des déchets à la Commission de services régionaux de la vallée de l’Ouest. J’avais rencontré Barb des années auparavant et j’admirais beaucoup sa passion pour le soutien à la collectivité. Le temps était maintenant venu pour Isabelle et Barb de trouver une solution aux défis du recyclage régional des contenants de lait. Plus important encore pour le Projet Gaia, Isabelle et Barb s’efforçaient de répondre à une question bien réfléchie posée par un groupe d’élèves de deuxième année de la Florenceville Elementary School : comment sortir ces contenants de lait du placard de rangement et les acheminer vers un centre de recyclage?

 

Les écoles opèrent des changements

Depuis le 1er janvier 2021, les contenants de lait sont recyclés dans la région de la vallée de l’Ouest. J’étais fou de joie quand j’ai appris la nouvelle et j’avais hâte d’en informer Teena et ses élèves! 

Cette expérience a motivé encore davantage notre équipe à continuer d’appuyer les enseignants, les élèves et la collectivité afin d’apporter des changements qui feront de notre province un endroit plus durable.

Élèves du programme Sur la trace des ordures

Élèves discutant des résultats qu’ils ont obtenus grâce au Programme Sur la trace des ordures


Grâce à l’aide de champions communautaires extraordinaires comme Isabelle et Barb, nous avons pu apporter des changements et donner des moyens d’action aux jeunes décideurs de demain. Vous aussi, vous pouvez susciter des changements dans votre collectivité, et nous voulons vous aider.

Pour savoir comment vous pouvez aider à avoir une incidence positive au sein de votre collectivité, consultez notre site à www.thegaiaproject.ca/fr/ et cliquez sur ENSEIGNANTS, ou contactez-nous à contact@thegaiaproject.ca pour avoir d’autres détails.


Auteur:
Geoff MacDonald, Directeur général (intérim), le Projet Gaia


Référence

  1. Students Learn to Track Their Trash. Perf. The Gaia Project. CBCnews. CBC/Radio Canada, 2018. Web. 23 Feb. 2021.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour plus d’histoires, de nouvelles et de mises à jour :

Facebook: www.facebook.com/gaiaproject

Instagram: @thegaiaproject_

Twitter: @gaiaproject

LinkedIn: @TheGaiaProject